L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Capture-d’écran-109.png.

mesures de protection selon l’OMS

Chacun cherche à se protéger le mieux possible contre le virus mais porter un masque et des gants peut donner un faux sentiment de sécurité. Un lavage régulier des mains reste la meilleure solution.

Ce serait presque trop simple. Face à la propagation du coronavirus, les congolais utilisent tout ce qu’ils trouvent chez eux pour se protéger : masques, écharpes, gants, etc… Le virus se transmet en effet à travers les gouttelettes, lorsque celles-ci rentrent en contact avec la bouche, le nez ou les yeux. Il n’est en revanche pas aéroporté, c’est-à-dire qu’il ne se déplace pas dans l’air. Il ne s’infiltre pas non plus par la peau.

Les objectifs durables pour le développement(ODD) réservent une place pour la couverture sanitaire universelle dans son objectif 3.8: Faire en sorte que chacun bénéficie d’une couverture sanitaire universelle, comprenant une protection contre les risques financiers et donnant accès à des services de santé essentiels de qualité et à des médicaments et vaccins essentiels sûrs, efficaces, de qualité et d’un coût abordable.

Si l’OMS recommande le port du masque uniquement pour les personnes symptomatiques ou qui s’occupent d’un malade, les autres n’en ont pas besoin. Elle conseille cependant d’éviter de se toucher le visage et de garder ses distances. « Il y a des limites quant à la capacité du masque à vous protéger d’une contamination ». En effet, une mauvaise étanchéité du masque le rend inopérant. Même problème lorsqu’on retire son masque plusieurs fois par jour, et qu’on touche son visage avec ses mains

Les consignes de l’OMS sont d’autant plus importantes que les masques sont nécessaires au personnel de santé et qu’il faudrait 89 millions de masques par mois dans la lutte contre le Covid-19. L’OMS a d’ailleurs alerté contre un « rapide épuisement » des équipements de protection au niveau mondial

Par Le Parisien avec AFPLe 17 mars 2020 à 18h22

Ce serait presque trop simple. Face à la propagation du coronavirus, les Français utilisent tout ce qu’ils trouvent chez eux pour se protéger : masques, écharpes, gants, etc… Le virus se transmet en effet à travers les gouttelettes, lorsque celles-ci rentrent en contact avec la bouche, le nez ou les yeux. Il n’est en revanche pas aéroporté, c’est-à-dire qu’il ne se déplace pas dans l’air. Il ne s’infiltre pas non plus par la peau.

Si l’OMS recommande le port du masque uniquement pour les personnes symptomatiques ou qui s’occupent d’un malade, les autres n’en ont pas besoin. Elle conseille cependant d’éviter de se toucher le visage et de garder ses distances. « Il y a des limites quant à la capacité du masque à vous protéger d’une contamination », expliquait récemment le Dr Mike Ryan, directeur des programmes d’urgence de l’organisation onusienne. En effet, une mauvaise étanchéité du masque le rend inopérant. Même problème lorsqu’on retire son masque plusieurs fois par jour, et qu’on touche son visage avec ses mains.

Les consignes de l’OMS sont d’autant plus importantes que les masques sont nécessaires au personnel de santé et qu’il faudrait 89 millions de masques par mois dans la lutte contre le Covid-19. L’OMS a d’ailleurs alerté contre un « rapide épuisement » des équipements de protection au niveau mondial.

« Faux sentiment de sécurité »

En ce qui concerne les gants, « si les gens n’arrêtent pas de se toucher le visage, ils ne servent à rien ». Or selon une étude publiée en 2015 dans la revue American Journal of Infection Control, on se toucherait le visage une vingtaine de fois chaque heure.

En plus, « porter des gants peut donner aux gens un faux sentiment de sécurité ». les chercheur ont remarqué qui « Si vous portez des gants, vous ne pouvez plus vous laver les mains ».

En conclusion, rien n’est plus efficace que les gestes barrières : se laver les mains très régulièrement, utiliser des mouchoirs à usage unique, éternuer dans son coude et respecter les distances.

Conseils sur la Santé et l’Académie de Médecine “COSAMED

Directeur: Elia Badjo M.



Was this article helpful to you?

cosamed

2 Responses to “CORONAVIRUS: Le port de masque et des gants est il nécessaire?”

  1. Dr EVARISTE MBUSA

    Bonjour
    Je voulai suggérée de placer sur le site casomedsante.net un SITREP(situation Report of COVID19)régulier de la province du Nord Kivu ,de la RDC,et un bref Rapport de l évolution des statistiques épidémiologiques en rapport avec COVID19.Une mise à jour reguliere est nécessaire sur ce plateforme.merci

    Répondre
  2. Elie Badjo

    Bonjour
    merci Dr Evariste pour cette bonne recommandation .
    nous vous promettons une suite favorable

    Répondre

Leave a Reply