L’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) aussi appelée hyperplasie bénigne de la prostate est une affection fréquente de la personne âgée masculine se développant dans la zone transitoire et periuretrale de la prostate.

Anatomiquement la prostate a trois classifications :

-classification standard :lobe gauche, lobe droit, et lobe médian

-classification de Mac Neal, divise la prostate en 5 zones:

1)zone fibro-musculaire antérieure, 2) zone peri- urétrale, 3) zone transitionnelle, 4) zone centrale, 5) périphérique.

-classification de Gill Vernet divise la prostate en deux parties :la partie caudale où se développe l’adénocarcinome de la prostate et la partie craniale où se développe l’HBP.

Histologiquement trois couches: tissu musculaire, tissu glandulaire et le tissu conjonctif ( site des fibromes).

Facteurs de risques : multifactoriel et mais plus  hormonal et génétique.

Diagnostic clinique : homme de plus de 50 ans, ayant de signes du bas appareil urinaire(SBAU), prostate hypertrophiée au TR, ECBU normal, absence d’autres causes évidentes.

Signalons que l’HBP est un diagnostic histopathologique,

Trois types de SBAU:

– phase de remplissage : pollakiurie diurne et nocturne, urgenturie, incontinence urinaire

-phase mictionnelle= phase plus specifique d’HBP: retard à l’initiation de la miction, dysurie, jet faible, interruption de la miction, miction par poussée abdominale.

– phase post mictionnelle: gouttes retardataires, sensation de vidange vésicale incomplète.

L’interrogatoire sera centré sur les symptômes urinaires et la sexualité !

L’examen physique centré sur le TR: prostate souple ou élastique, lisse, indolore, disparition du sillon médian et effacement des bords latéraux.

Contrairement en cas d’adénocarcinome au TR la constance est dur et la surface irrégulière.

Paraclinique :

Bilan diagnostic : Echographie de la prostate, UIV, Biopsie prostatique

Bilan d’orientation : PSA

Bilan de retentissement : NFS, Créatinine, ECBU, Rx Thorax, Rx Colone

faire la débimetrie si c’est dans un milieu spécialisé.

Dans le traitement médical on utilise les inhibiteurs de la 5 alpha réductase car la testostérone est incriminée dans la genèse de l’HBP sachant pour que la testostérone agisse elle se transforme dans sa forme active qui est la dihydrotestorone sous l’effet de la 5 alpha reductase, alors on bloque cette enzyme pour réduire l’expension de la glande.

Mais aussi on utilise aussi plus l’association beta bloquant et inhibiteurs de la 5 alpha reductase car les beta bloquant diminuent les SBAU et améliore le débit urinaire par relaxation des fibres musculaires lisses de la prostate et du col vésical entre temps les inhibiteurs de la 5 alpha reductase diminuent le volume de la prostate.

Forum COSAMED-SANTE

Yves Lwanzo

Rédaction : Elie Badjo M

Was this article helpful to you?

Elie Badjo

Docteur en médecine, Conférencier et chercheur congolais de Goma en République démocratique du Congo

Leave a Reply