Comprendre la phobie sociale.

Il nous est tous arrivé de ressentir un jour ou l’autre l’anxiété sociale normale. Même les plus assurés d’entre nous peuvent avoir une boule au ventre quand vient son tour de se confronter à un public.
La phobie sociale est une forme de l’angoisse qui nous saisit quand nous sommes confrontés à des situations impliquant d’autres personnes. C’est la peur invalidante qui saisit lors de situations sociales ou de performance. C’est le contact avec des gens non familiers ou encore la crainte d’être exposé à l’observation attentive d’autrui qui déclenche l’anxiété. 

Souvent cette phobie s’articule autour de l’idée que les autres nous jugent négativement : « on va penser que je suis incompétent, je vais être ridicule, je ne suis pas interessante. »

Même si ces peurs sont reconnues excessives et irrationnelles par la personne, il lui est très difficile de les surmonter. Les situations sociales sont donc progressivement évitées ce qui aggrave progressivement le trouble et entraîne un isolement.

Pour vaincre la phobie sociale tu dois :

Dans un premier temps, utiliser les moyens pour lutter contre le stress et l’anxiété ressentis dans les situations-cible : des techniques de base de respiration, de relaxation, la prise de conscience des émotions et leur expression va permettre de mieux maîtriser les manifestations anxieuses.

Dans le deuxième moment il faut « éviter d’éviter » : au travers d’exercices, progressivement, et en ayant anticipé les situations, le phobique social va s’exposer à des risques. Chaque exposition est l’occasion d’apprendre et de progresser.

L’amélioration de ses capacités de relation et de communication va être un apport significatif.

Conseils efficaces :

  • Tu dois penser à dormir suffisamment
  • Eviter de s’abriter dans les drogues (alcool, tabac)
  • Arrêter de croire que les gens te regardent et te jugent 
  • Accepter que les autres personnes pensent de vous car ce que les autres pensent ne signifie pas ce que vous êtes.
  • Accepter le Reger des autres   

La thérapie avancera du moment que le patient prendra conscience des points suivants :

  • La phobie sociale peut être combattue ; il n’y a aucune raison de l’accepter ni de suivre ses diktats.
  • La phobie sociale nous amène à penser de façon erronée : on s’imagine que notre malaise est évident, on pense que les autres nous jugent négativement
  • La phobie sociale donne l’impression que nous ne sommes jamais à la hauteur.
  • Il faut arrêter de fuir les situations, les émotions pour pouvoir vivre une vie de risques, certes, mais aussi de riches rencontres.

Si on ne soigne pas la phobie, on risque de vouloir soulager ses angoisses avec des adductions et dans certains cas une phobie non soigné peut mener à la dépression

Conseils sur la Santé et l’Académie de Médecine “COSAMED” www.cosamedsante.net

cosamed17@gmail.com

Dr Elie Badjo

Psychologue Clinicien Déogracias MUISHA KABIKABI

Was this article helpful to you?

Elie Badjo

Docteur en médecine, Conférencier et chercheur congolais de Goma en République démocratique du Congo

Leave a Reply